DE LA MAISON DES MORTS (LYON)
OPERA
Auteur
Janácek
Metteur en scène
Krzysztof Warlikowski
Lieu de représentation
Opéra de Lyon
Adresse
Place de la comédie 69001 LYON
Adresse du site officiel
www.opera-lyon.com
Tel :  04 69 85 54 54
Dates et heures de représentation

Du 21 janvier au 2 février 2019
A propos
Sur un livret adapté d'un roman de Dostoïevsky, une terrible et sublime immersion chorale dans les geôles du bagne sibérien. Le dixième et dernier opéra de Leoš Janácek doublé d'une œuvre radicale et novatrice.

Noble russe enfermé quelques mois dans un bagne de Sibérie occidentale, Goryantchikov y découvre le quotidien de l'univers carcéral : la sauvagerie et la folie ordinaire d'un milieu marqué par l'injustice, mais aussi les prisonniers et leurs histoires, les corvées et les disputes, les spectacles et l'entraide.
Programme
Avec :
Sir Willard White -  Pascal Charbonneau - Stefan Margita - Nicky Spence - Alexander Vassiliev
Graham Clark - Ladislav Elgr - Ivan Ludlow - Ales Jenis - John Graham-Hall - Dmitry Golovnin
Karoly Szemeredy - Natascha Petrinsky - Grégoire Mour - Alexandr Gelah

Orchestre et Chœurs de l’Opéra de Lyon - Direction musicale : Alejo Pérez

Décors et costumes : M. Szczesniak - Lumières : F. Ross - Chorégraphie : C. Bardouil
Vidéo : D. Guéguin
Bio expresse
Attaché toute sa vie à l'exploration de « la musique du langage humain », Janácek, passionné par le russe, à lui-même traduit en tchèque Souvenirs de la maison des morts, le roman de Dostoïevsky qu'il a ensuite adapté. Or, c'est en s'immergeant dans la langue tchèque que Janácek va forger sa propre grammaire musicale fondée sur la vérité et sur la spontanéité. Composé en 1928, De la maison des morts est à cet égard son œuvre la plus aboutie et la plus radicale.
Sans se soucier des tonalités ou des modes, le compositeur livre un style orchestral basé sur l'économie et le jaillissement.

Entre réalisme théâtral et utilisation fantastique des décors, la mise en scène de cette œuvre phare a été marquée par l'interprétation qu'en a faite Patrice Chéreau. La proximité avec le théâtre de Krzysztof Warlikowski, en charge de cette mise en scène, est elle-même évidente : chez lui les chanteurs sont aussi des comédiens dont le poids de l'incarnation est sans cesse remis en question et le travail dramatique d'une profondeur fascinante.

Derrière la sauvagerie et la brutalité du bagne sibérien, Janácek donne à voir un concentré d'humanité. 
retour au sommaire
Copyright 2008 © Paris Moscou
Qui sommes nous | Annonceurs | Partenaires | Mentions légales | Plan du site contact